Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2020 2 22 /12 /décembre /2020 18:42

 

Waouh !

 

C'est glaçant et jubilatoire, burlesque et dramatique, répugnant et particulièrement émouvant…

 

Pas besoin d'un résumé, il y en a déjà bien trop. Et puis, quoi dire de cette période qui fut humainement horrible, tragique et qui garde pourtant tant de traces de grandeur. Si l'arnaque aux monuments aux morts est inventée, chapeau à l'auteur pour cette belle idée, l'histoire des cimetières militaires est elle par contre trop vraie de même que la désolation des pauvres soldats démobilisés qui parfois avaient tout perdu et qui durent faire preuve de beaucoup de courage pour survivre tout simplement. La plume est magnifique, du plus crûs au plus poétiques, les mots résonnent, enchantent, horrifient et font mouche. Les personnages sont grandioses, tellement vivants, tellement vrais dans leur candeur, noirceur, naïveté, cupidité, peur, espérance qu'ils deviennent rapidement des compagnons de chambrée qu'on aime ou pas, là n'est même pas la question.

 

« Et attaquer le jour des Morts, en plus. On a beau ne pas trop s'attacher aux symboles... »

 

« Or on peut tout pardonner à quelqu'un, la richesse, le talent, mais pas la chance, non, ça, c'est trop injuste. »

 

« C'était un être dur, dont il n'y avait rien à espérer, fabriqué dans un alliage très spécial, comme les grenades, les obus et les bombes, à vous tuer d'un seul éclat, sans même s'en apercevoir. »

 

« Rien ne m'a surpris, j'ai toujours su que vous étiez une crapule. Avec une particule, mais ça ne change rien. Vous êtes un homme sans scrupules, d'une totale cupidité, et je vous prédis la pire des fins. »

 

Un pavé qui se lit d'une traite, un roman bouleversant d'humanité ; un récit parfois très drôle, souvent loufoque qui aborde des sujets toujours d'actualité aujourd'hui que ce soit des arnaques en tout genre, de l'amitié et de l'amour, des gueules cassées et de l'acceptation de la différence.

Partager cet article
Repost0

commentaires